Mai 2019
L Ma Me J V S D
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
C'est quoi le cinémobile ?
Aujourd'hui
Hier
Total
1532
19014
4133054

24-05-2019
Visitors Counter

FAY'STIVAL

Affiche 17 04 2019 V7

Pour des raisons maladies, le spectacle « Le petit chaperon louche » du Vendredi 24 Mai à 18h30 a été remplacé par le spectacle « J’ai la trouille d’avoir la pétoche » de la Cie Clin d’Oeil initialement réservé aux scolaires.

Rendez-vous donc le Vendredi 24 Mai à 18h30 à l’Usine du Canal

Pour ce spectacle tout public d’une durée d’une heure.

 

« J’ai la trouille d’avoir la pétoche »

Le spectacle est librement inspiré de trois contes issus du répertoire traditionnel ou d’album de jeunesse.

            Le Garçon qui n’avait peur de rien d’après Grimm

            Le diable et le fermier, conte « traditionnel » du Québec

            Le cadeau de la princesse

 

Lui n’a jamais peur, il aimerait bien pourtant !

Quelle chance ils ont ceux qui éprouvent frissons, sueurs froides et claquements de dents… La vie n’en a-t-elle pas plus de relief…

 

L’autre, lourdaud, égoïste et méchant, inspire la crainte à tous autour de lui sauf… à la mort évidemment. Se retrouver face à notre peur ultime, nous rend-il plus humble, touchant, vivant ? En profitons-nous pour nous remettre en question ?

 

Enfin, elle. Elle est toute jeune et, du fait d’une surprotection de son père, elle n’a pas pu avoir peur. Dommage ! Elle se connaît peu… Et ne peut savoir jusqu’à quel point elle peut compter sur elle-même pour se sortir des mauvais pas de la vie.

Trop couvée, câlinée, gâtée… est-ce suffisant pour s’émanciper ?

 

Chacun devra accepter de vivre une grande aventure pour apprivoiser la peur et découvrir, grâce à elle, une petite part de son humanité.

Un parcours théâtral et musical à travers 3 contes et 5 chansons traditionnels, ou populaires, un peu philosophiques, un peu canailles, un peu fantastiques aussi.

 

Dans une mise en scène énergique, les 3 comédiens, chanteurs, mimes, clowns, manient les histoires et les objets comme de joyeux jongleurs. La pétoche eux ? Non, jamais, enfin peut-être un peu quand même, mais on n’en dira pas plus.